S'identifier


Evangile du dimanche 7 janvier 2018

EPIPHANIE

Evangile selon saint Matthieu 2, 1-12

Epiphanie du Seigneur.

 Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »

                 
                  Les Rois mages – Vitrail du 16ième s.
                        Bourg-en-Bresse, musée de Brou

Ces mages, astronomes probablement, venus de loin, vont être pourtant parmi les premiers à rencontrer Jésus et l’adorer. Miracle d’une étoile qui éclaire à l’Orient, là où se lève le soleil.

Mais ces orientaux, qui entament leur marche peut-être en simples scientifiques,  sont sans doute aussi des lettrés qui connaissent les textes bibliques et s’intéressent à la venue d’un certain « roi des Juifs » annoncé par les prophètes. Alors, arrivés à Jérusalem, ils se renseignent.

Admirons le long parcours de ces mages qui ont suivi d’abord une étoile partculièrement lumineuse, un guide, et qui s’informent auprès de la population de Jérusalem. Leur quête n’est pas encore finie mais va intervenir Hérode, roi mal intentionné, qui n’est pas bouleversé par cette heureuse nouvelle mais fort inquiet qu’un nouveau roi puisse prendre sa place.D’autant que dans les textes bibliques était déjà mentionnée cette étoile (Livre des Nombres 24, 17), ce roi… Hérode le sait et tuer un rival ne lui pose pas de problèmes. Il en viendra même à décider l’assassinat de tous les enfants de deux ans.

Dans ce contexte,  cette naissance réjouit déjà le cœur des mages, Satan le Mauvais va se servir d’Hérode et chercher à déjouer les plans divins. Satan toujours à l’affut… Méfiance humaine qui suivra Jésus tout au long de sa vie… et au-delà, jusqu’à nos jours.

« Hérode convoque les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Après avoir entendu le roi, ils partirent. 

 Le village de Bethléem a été lui aussi cité par le prophète Michée.

Dans nos vies se mêlent sans cesse le bien et le mal, interférence entre bienveillance et fausseté qu’il nous faut discerner. Et ce peut être parfois le mal qui oriente vers une bonne piste … pour mieux détruire. Veillons donc… Heureux mages qui ne s’en laisseront pas compter !

« Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant. Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie. »

                  
                   Roi mage – 14ième s.
                        Colmar, musée Unterlinden

Avant même de voir, la joie est en eux, fruit de leur persévérance et de leur désir. Un pas encore, ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui.». Leurs prémonitions se confirment et maintenant ils sont sûrs, devant ce petit bébé, de voir l’enfant-roi qu’ils cherchaient. Sans questionner Marie et Joseph, les mages  adorent déjà le nouveau-né et lui offrent leurs cadeaux , de l’or, de l’encens et de la myrrhe». Or, parce qu’il est roi, encens parce qu’il est Dieu, myrrhe dont on embaumait les morts qui annonce que cet enfant est bien un homme mortel. mais dans la Bible, la myrrhe est d'abord le parfum de l'amour.  Rien n’est anodin dans la Parole de Dieu.

 Comme l’étoile a guidé les mages, un songe les avertit de ne pas retourner chez Hérode et ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

 Cet enfant si petit les protège déjà. Mais un face à face avec le Christ nous déroutera toujours, au propre comme au figuré, en nous faisant modifier nos façons de voir, de nous orienter, nos façons d’aimer. Un peu comme le parcours des pèlerins de saint Jacques de Compostelle qui reviennent chez eux bien diffèrents de ce qu’ils étaient en partant.

Les mages, des païens,  rencontrent un vrai roi Hérode, sans doute bien informé des prophèties de la Bible, qui n’est pas pourtant celui qu’ils cherchent.

Saint Jean le soulignera : « Il est venu chez lui et les siens ne l’ont pas reçu. »  De quoi nous dérouter en effet. Jésus, Dieu inattendu.

Marie et Joseph vont avoir eux aussi maintenant fort affaire , ils devront écouter l’Esprit, se laisser guider et suivre des chemins imprévus joyeux mais aussi de grande épreuve.

Ce petit enfant, ces mages, ces jeunes parents , voilà nos étoiles pour aujourd’hui !

 Lève les yeux et regarde ! (Isaïe, 60)

 DG

© D.G

Mise à jour : Mercredi 3 Janvier 2018, 15:37
Denyse dans 01- EVANGILE DU DIMANCHE (commentaire) - Lu 69 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Contact

Par E-mail

.

Mes liens

Voici quelques sites de référence que je vous conseille vivement.

Mes liens