S'identifier


L'art cistercien comme lieu théologique

 L’Art cistercien comme lieu théologique.

Christophe VUILLAUME, osb

Collectanea Cisterciensia 2019/2 – 2019/3

 Visiter une maison, un château, une église n’est jamais anodin. A nos regards, les lieux nous offrent une part de leur raison d’être, de leur intimité sans que nous en ayons toujours bien conscience. Un château-fort ou Renaissance, une église romane ou gothique ne parlent pas à notre intelligence et à notre cœur de la même façon.

C’est un peu dans ce sens que le frère Christophe Vuillaume nous fait entrer dans une démarche d’observation puis d’analyse des lieux cisterciens. A sa lecture, tout prend sens et donne sens à la vie de ceux qui ont vécu dans ces murs ou y vivent encore.

               
            Abbaye d’Aubazine   *                                     Abbaye de Silvacane *

     Fontenay, Sénanque, Silvacane, le Thoronet : des lieux d’un grand dépouillement où s’exprime magnifiquement l’art cistercien du 12ième siècle. En réaction à l’opulence de certaines abbayes, comme Cluny, la volonté des fondateurs de Cîteaux où entra saint Bernard, qui quelques années plus tard fonda l’abbaye de Clairvaux dans l’Aube, est de retrouver une plus grande simplicité, une pureté, un esprit de pauvreté et un retour à l’essentiel – Dieu – comme les y invite la Règle de saint Benoît .

Il est donc logique pour ces moines de vivre dans des lieux en concordance avec leur spiritualité, de « bannir figures, symboles, icônes et parfois jusqu’à la moindre décoration. »

Ce dénuement même s’il est bien réel, tout comme peut l’être la clôture, n’est pas à envisager sous un angle négatif, de frustration, mais bien comme porteur d’un message théologique : unité de l’univers , unité de la communauté et même de la famille cistercienne (cf. La Charte de Charité) et omniprésence de Dieu.

 « La fonction religieuse de l’art roman s’exerce à travers un langage symbolique. Le symbole se présente ici comme une forme, un signe sensible qui offre une ressemblance avec les réalités spirituelles, qui établit avec elles un rapport et donne ainsi accès à une certaine connaissance du divin» (p.170)

 Il est vrai que Bernard , malgré (ou peut-être à cause de)  sa grande sensibilité, se méfie de tout ce qui peut exciter les sens et « privilégie l’approche purement spirituelle du mystère de Dieu ». Il s’adresse évidemment à des moines sensés avoir dépassé les attraits de la vie du monde… Cependant dans leur sobriété, les constructions cisterciennes ne négligent pas du tout l’esthétique, la disposition des ouvertures, le jeu des proportions, l’orientation à l’est pour bénéficier de la lumière du matin…Un seul point doit attirer le regard : le sanctuaire avec, au centre, l’autel et la croix.

                 
 Abbaye de l’Escaladieu   *                                              Abbaye d’Acey *

 L’auteur décrit avec précision le plan cistercien et l’art de  mettre en valeur  une atmosphère propice à la prière et au recueillement. Pour se laisser rejoindre par le Verbe, par la Parole méditée (lectio divina) et marcher vers la rencontre de Celui pour qui le moine a donné sa vie.

Saint Bernard privilégie l’ouïe, l’écoute. Ecoute… premier mot de la Règle. Ce qui s’accorde plutôt bien avec le silence de rigueur.

Fr.Christophe Vuillaume conclut et insiste sur le fait qu’on ne peut avoir une quelconque intelligence des mystères de Dieu en-dehors d’une expérience spirituelle authentique. Saint Bruno, père des chartreux à la même époque que Bernard, disait la même chose.

 «  Traditionnel et patristique, Bernard est en même temps pleinement médiéval. Il est déjà moderne, ou plus exactement, il est de tous les temps, parce qu’il satisfait ce qu’il y a en l’homme de plus universel : le besoin de s’élever au-dessus de lui-même pour communier à une beauté qui le dépasse. » (Jean Leclercq et l’esprit cistercien , cité p.288)

 DG
* © D.G - Ph.personnelles ne figurant pas dans la revue

Denyse dans 04 - REVUES MONASTIQUES et CISTERCIENNES- 2018-2019  : Présence de saint Bernard , Les Amis des Monastères - Collectanea Cisterciensia - Liens cisterciens - Lu 271 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Contact

Par E-mail

.

Mes liens

Voici quelques sites de référence que je vous conseille vivement.

Mes liens