S'identifier


La flamme de la Charité

 La flamme de la charité.

Lettre de Pentecôte 2019

 Mauro-Guiseppe LEPORI

 Revue de spiritualité monastique - Collectanea Cisterciensia 2019/2

                   

L’année 2019 fête le 9ième centenaire de la Charte de Charité , « texte essentiel dans la construction de l’édifice cistercien »,  qui est l’occasion d’un colloque international au Collège des Bernardins à Paris , les 16 et 17 octobre 2019.

Le point central de cette Charte : la charité.

Dom Mauro, abbé général de l’Ordre cistercien depuis 2010, pose aux cisterciens et à ceux qui leur sont proches des questions essentielles :

«  Vivons-nous notre vocation à la lumière de la charité ? La vivons-nous avec amour ? Est-ce que nous marchons ensemble dans la charité ? Sommes-nous unis par la charité ? Vivons-nous l’appartenance à l’Ordre en tant que communion de charité ? » (p.116)

Prière, travail, repos, relations humaines habitent la vie monastique mais « la tiédeur est la tentation dans laquelle nous glissons le plus facilement, parce qu’on perd la ferveur dans l’Esprit-Saint…. ». Rappelons-nous l’enthousiasme de nos engagements d’autrefois …

Se rassembler pour en parler est important car cela « permet de garder vivante, entre nous et en nous, la flamme de l’amour du Christ ».

Vrai pour les moines comme pour tout chrétien. Car ce qui compte, ce n’est pas tant ce que nous faisons pour Dieu ou pour les autres, mais bien le feu intérieur que le Christ a allumé en nous et qui rayonne autour de nous.

Etre un avec le Christ : voilà le sens de notre vie, dans un amour sans limite.

« La grâce d’être unis au Christ est tout, et elle nous rend capables de tout ce que Dieu veut de nous. La communion avec le Christ est la grâce toujours accordée, toujours renouvelée…Tout devient grâce, même la tâche la plus lourde, même l’épreuve la plus pesante. » (p.120)

Si notre charité devient notre œuvre personnelle, il y a de grands risques qu’elle soit vouée à l’échec.

« La Charte de charité, comme la règle de saint Benoît, insiste pour que nous nous unissions avant tout au corps ecclésial formé par notre charisme, que nous ne négligions pas la priorité qui revient à notre communauté et à la ‘communauté de communautés’ que forme notre Ordre et toute la Famille cistercienne. Elle nous enseigne  à nous rencontrer, à travailler ensemble, à nous corriger mutuellement avec miséricorde, et à toujours tendre à une communion de prière qui nous accueille dans chaque communauté comme si elle était la nôtre. » (p.122)

 DG


Denyse dans 04 - REVUES MONASTIQUES et CISTERCIENNES- 2018-2019  : Présence de saint Bernard , Les Amis des Monastères - Collectanea Cisterciensia - Liens cisterciens - Lu 250 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Contact

Par E-mail

.

Mes liens

Voici quelques sites de référence que je vous conseille vivement.

Mes liens