S'identifier


Le Chemin des anges - Ma traversée d'Israël à pied

 Le Chemin des anges
 Ma traversée d'Israël à pied

  Linda BORTOLETTO

Petite biblio Payot voyageurs , 2021
270 p.

                      

Le Shvil ou Sentier national israélien a été inauguré en 1994. Sur le modèle des grands chemins de randonnées, d'une longueur de 1100 kilomètres, il traverse Israël du nord au sud, de la frontière du Liban jusqu'à la mer Rouge.

C'est un chemin soigneusement balisé, jalonné d'étapes possibles , « chemin des anges » en référence aux habitants qui accueillent et hébergent gratuitement les marcheurs.

Linda Bortoletto, conférencière, écrivain, l'a entièrement parcouru, seule, pendant deux mois. Elle n'en est pas à son premier voyage. Depuis dix ans , elle a exploré la Sibérie, l'Alaska, l'Himalaya, les Andes.

Elle a fait ce choix d'Israël sur une sorte d'appel intérieur irrésistible qu'elle avait du mal à définir.

Avec elle, le lecteur ne fera pas vraiment une promenade touristique. Les lieux qu'elle traverse sont souvent isolés, peu fréquentés. Elle va surtout appréhender ce pays par la nature, l'énergie que dégage cette terre et à travers le désert qui sera, pour elle, une vraie révélation. Au-delà des rencontres quotidiennes du soir, c'est aussi un voyage intérieur, des remises en question sur le sens de sa vie et sur sa foi en Dieu.

On retiendra un épisode fort savoureux de son passage à Jérusalem, tout de même incontournable, et qui décrit bien notamment la complexité des lieux du Saint-Sépulcre qu'elle quittera plutôt perplexe. C'est aussi son approche de la Mer Morte, de la vie dans un kibboutz , son parcours dans le désert où elle nous partage ses impressions qui ne sont pas banales.

Sans nul doute, ce voyage en Israël l'a bousculée, transformée. Peut-être le lecteur en sera-t-il un peu touché lui aussi et aura envie d'emprunter le « chemin des anges ». ? La fin du livre donne quelques précieux conseils pratiques pour s'y aventurer.

DG

Extrait

 Au mont Thabor (p.88-89)

«  Un calme soudain me recouvre, m'enveloppe d'une infinie douceur. Je me détache du bruit des pèlerins qui piétinent dans la nef, des écrans de leurs smartphones, des chuchotements de leur guide. Je me détache de mon aversion envers les églises, l'Eglise, la religion, les cadres qui la restreignent et la contraignent. Je me détache du rugueux scepticisme où m'entraîne la valse des interprétations de faits mille fois rapportés. Je me détache de tout, le certain comme l'incertain. Je cède à une énergie, un appel soudain à l'intimité. Je tombe dans les bras de l'église. Je m'agenouille. Je prie Dieu. »

Denyse dans 02- LIVRES - REVUES - Résumés, extraits...2016-2021 - Lu 66 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Contact

Par E-mail

.