S'identifier


Le prêtre et l'imam

Entretien avec Antoine d’Abbundo

 Christophe ROUCOU – Tareq OUBROU

Préface du cardinal Jean-Louis Tauran

Ed. Bayard 2013

183 p.

                       

 Christophe Roucou est prêtre de la Mission de France et dirige depuis 2006 le Service national pour les relations avec l’Islam de la Conférence des évêques de France.

Tareq Oubrou est grand imam de Bordeaux et vit en France depuis 34 ans.

 Il est évident aujourd’hui que nous avons le devoir de nous informer d’urgence et davantage sur les autres religions que nous critiquons si facilement alors que nous n’en connaissons pas vraiment les fondements et les réalités de vie. Incompréhensions mutuelles, inquiétudes alimentées par les médias qui en abusent, il est temps d’entrer vraiment en dialogue non pour chercher à trouver qui détient la vérité, non pour convaincre, mais simplement pour entrer dans l’écoute de l’autre. Une écoute vraiment accueillante qui nous ouvre à des richesses méconnues et  à nos diversités culturelles qui devraient nous aider à mieux vivre ensemble.

Le style de ce livre sous forme de questions-réponses en rend la lecture facile même si l’ensemble apparaît un peu décousu comme peut l’être une conversation à bâtons rompus.

Les cinq grandes têtes de chapitres soulignent tout de même la progression de l’échange :

1. Deux apôtres en dialogue – 2. Un seul Dieu, un même Dieu ? – 2. Vivre ensemble : un risque ou une chance ? – 4. Désaccords cordiaux – 5. Promouvoir la rencontre

Les multiples questions en caractères gras permettent aussi de revenir facilement en arrière, de relire certains passages, de mieux comprendre.

Les questions traitées sont hautement d’actualité et rien n’est éludé.

 D.G

 Extraits

 - La prière nourrit le dialogue et l’oriente vers la vérité, le chemin qui mène à Dieu passe par l’homme et le plus grand service que nous pouvons rendre à nos frères en humanité, c’est de faire le bien, de se comporter en croyants crédibles, capables d’aimer même son ennemi et de servir tous les hommes. ( Cardinal J.L. Tauran – p.11)

 - Dialogue : le mot est à la mode. Ne peut-on vivre une coexistence pacifique entre chrétiens et musulmans sans être « obligés » de dialoguer ?

C. R : Quelle relation voulons-nous vivre ? Mon souci est de ne pas en rester à la tolérance, mais de passer de la tolérance au respect et de la coexistence à la rencontre… Dialoguer, c’est accepter que la parole de l’autre me touche et que la mienne puisse le toucher…

T.O : Dialoguer, c’est prendre le risque de relativiser ses convictions, de sortir de l’absolutisme et du confort qu’offre la cohérence de son propre système… Il ne faut pas avoir peur de découvrir la part de vérité de l’autre. (p.29)

  - Un islam qui fait peur, un islam stigmatisé… Nos compatriotes seraient-ils racistes ? Est-ce la faute aux médias ?

T.O : Indéniablement, un certain discours médiatique alimente le climat anxiogène et suscite le sentiment de rejet. La logique des médias est de parler de ce qui ne fonctionne pas. Cela provoque des effets de loupe sur des évènements minoritaires et l’on finit par croire qu’ils sont la règle… Cela ne touche pas que les musulmans. Si un catholique isolé dérape, c’est toute l’Eglise qui est mise au ban des accusés. La religion, l’économie, la politique : tout y passe… (p.123)

 - Dans ce monde de troubles et de violences, comment faire pour que le « vivre ensemble » devienne une chance et non un risque ?

C.R : L’ignorance nourrit la peur. Pour vivre ensemble, il faut donc apprendre à se connaître. Pour cela il faut se croiser, se rencontrer, développer les occasions d’échanges, multiplier les voyages pour découvrir l’autre et casser les préjugés. Il faut faire des choses ensemble . (p.144-145)

Mise à jour : Lundi 28 Décembre 2020, 19:45
Denyse dans 06 - ISLAM - Lu 851 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Contact

Par E-mail

.