S'identifier


Le Visage de la Miséricorde

 LE VISAGE de la MISERICORDE
 Bulle d’indiction de l’Année Sainte de la Miséricorde

PAPE  FRANCOIS 

Ed. Salvator, 2015
58 p.

                           

 Le mot « miséricorde » est peu employé dans le langage courant, relégué dans un vocabulaire du passé et sa signification exacte peu connue y compris chez le chrétien de base, évoquant tout de même une notion de pardon.

Le petit livre du pape François, « Le Visage de la miséricorde » officiellement une « bulle » (encore un mot difficile : acte juridique important du pape, document scellé informant l’ouverture d’une Année Sainte ou d’un concile) se trouve aisément en librairie pour la modique somme de 5 €.  Une bonne heure de lecture attentive permet d’en faire le tour et d’avoir une idée bien précise de ce qu’est la miséricorde et en particulier la dimension inimaginable du désir de pardon de Dieu quelques soient nos fautes. Dieu est miséricorde parce que Dieu est Amour.

Si on veut ramener les choses à échelle humaine, on comprend bien qu’on est capable de pardonner beaucoup à ceux qu’on aime quelques soient leurs faiblesses et les blessures subies.

On connaît aussi nos limites. Un jeune de 30 ans me disait récemment que ses parents l’avaient mis dehors il y a 15 ans et « qu’il ne leur pardonnerait jamais ».

Le Pape François, par cette bulle, ouvre donc une année qui nous invite à approfondir ce mystère de la miséricorde divine, comment elle est comprise, reçue, quel est son sens profond.

C’est un point fondamental de notre foi qui peut raviver notre attachement au Christ et notre désir de le suivre dans cette voie, très concrètement.

 Extraits

2- La miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. La miséricorde, c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie. La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de notre péché.

6 – La miséricorde de Dieu n’est pas une idée abstraite, mais une réalité concrète à travers laquelle Il révèle son amour comme celui d’un père et d’une mère qui se laissent éémouvoir au plus profond d’eux-mêmes par leur fils.

9- Nous sommes invités à vivre de miséricorde parce qu’il nous a d’abord été fait miséricorde.

« Pardonne-nous nos offenses… »

13 – Pour être capable de miséricorde, il nous faut dons d’abord nous mettre à l’écoute de la parole de Dieu… méditer cette Parole qui nous est adressée.C’est ainsi qu’il est possible…d’en faire notre style de vie.

14 – Ne pas juger, ne pas condamner signifie, de façon positive, savoir accueillir ce qu’il y  a de bon en toute personne et ne pas permettre qu’elle ait à souffrir de notre jugement partiel et de notre prétention à tout savoir.

15 – Ouvrons nos yeux pour voir les misères du monde, les blessures de tant de frères et sœurs privés de dignité, et sentons-nous appelés à entendre leur cri qui appelle à l’aide…

« Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour » (Saint Jean de la Croix)

 Toute phrase de ce petit livre est importante ; il faudrait tout noter, tout garder en mémoire !

Ces quelques extraits en donnent une idée. Ayant « mangé ce livre », comme dirait le prophète Ezéchiel, il nous faut le ruminer, le digérer, l’intégrer et le mettre en pratique.

Un autre livre du Pape François complète harmonieusement celui-là, sous une forme moins officielle (mais les mots de cette bulle sont simples), il s’agit de « Le nom de Dieu est miséricorde », livre d’entretiens du pape avec son ami, le journaliste italien Andrea Tornielli.

Les propos s’orientent davantage sur l’opportunité d’évoquer ce thème , sa raison d’être en nos temps bouleversés, violents. La justice est nécessaire mais la miséricorde (pardon, empathie, compassion)   est la mission première de l’Eglise, mission urgente pour réhumaniser les relations humaines.

Chacun l’exprime à sa façon, mais nous sommes bien conscients que c’est une aspiration de beaucoup d’entre nous , même si la mise en œuvre est difficile.

« Bienheureux les miséricordieux ! »

                      

DG

21.01.2016

Mise à jour : Lundi 28 Décembre 2020, 19:54
Denyse dans 11 - ARCHIVES - Recensions LIVRES (avant 2016) - Lu 830 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Contact

Par E-mail

.