S'identifier


Règle de saint Benoît - ch.3 - 16 septembre

 RB  3 - La réunion des frères en conseil.

lue le 16 septembre

Toutes les fois qu’il faudra traiter d’affaires importantes au monastère, l’abbé convoquera toute la communauté et dira de quoi il s’agit.

Le monastère n’est pas sous régime dictatorial mais plutôt sous celui d’une vie famille « normale » où sont mis en commun les décisions importantes de gestion, d’orientation, d’accueil. Où sont partagés aussi les soucis, les questions qui relèvent du groupe.
 Quand chaque membre d’une famille vit sa vie et n’est pas solidaire, dans une juste mesure, de la vie  des autres membres, cette famille  verra un dessèchement progressif. Chacun a sa pierre bien particulière à poser dans cet édifice, du plus petit au plus grand, du plus sage au plus téméraire. Il en est de même pour une communauté monastique dont l’abbé est le père.
Mais comment prendre en compte les avis de chacun et surtout s’ils sont contradictoires ?

Ayant entendu l’avis des frères, il en délibèrera par-devers lui et fera ce qu’il juge le plus utile.

Un bateau aurait beau avoir un nombreux équipage, si le commandant ne joue pas son rôle, il n’est pas sûr que le voyage se passe bien ni que le but soit atteint. Il en revient donc à l’abbé (ou au chef de famille) d’écouter ce qui est dit puis finalement de décider au mieux.
Dans nos réunions d’Eglise, il nous arrive parfois de tenir pour négligeable l’avis de certaines personnes jugées peu compétentes ou peu impliquées. Il nous faut revoir cette façon d’être car 
Le Seigneur révèle souvent à un plus jeune ce qui est préférable.

                   
    
                                 
  *  


Cela est frappant dans les remarques que peuvent faire de petits enfants ou des adultes handicapés intellectuellement. Ils n’ont pas nos barrières, ni le même regard. Ce mot « révèle » souligne bien que quelque chose ne dépend pas de nous. Où se situe pour nous la voix de Dieu quand nous prenons des décisions ?
Mais Saint Benoît, avec prudence et psychologie, recadre tout de même bien les choses :

Les frères donneront leur avis en toute humilité et soumission, et n’auront pas l’audace de défendre effrontément leur opinion.


Ne pas hésiter à donner son avis mais savoir rester à sa place. Il ne s’agit pas de défendre son idée mais bien ce qui semble bon pour tous. Si possible à la lumière de l’Evangile.   L’équilibre n’est pas toujours facile à trouver en particulier si la « tête » du groupe manque d’écoute ou de discernement. D’ailleurs saint Benoît n’oublie pas de mentionner les devoirs du maître à qui « revient de tout régler avec prévoyance et justice » à l’image de l’amour que Dieu a pour nous. D’ autres passages de la Règle (RB2,38- 3,11) disent clairement que c’est bien lui qui aura à rendre compte de ses décisions auprès de Dieu.
Une fois la décision prise par celui qu’on reconnaît comme guide, mieux vaut obéir et suivre. Ce qui peut nous sembler parfois inadéquat dans un premier temps peut se révéler ensuite judicieux. Sinon, sans doute faudra-t-il se réunir une nouvelle fois…

Nous avons donc dans ce passage de la Règle un bel exemple de management qui n’a d’ailleurs pas échappé à certaines entreprises qui n’ont rien de monastiques. Certains monastères en ont même fait le thème de leurs sessions et il y a du monde. 
Ayant médité ceci, nous pouvons faire une relecture de nos modes de fonctionnement en famille, en association, en paroisse, en communauté. Sans oublier de nous regarder nous-mêmes, que nous soyons maître ou serviteur.
Sans oublier non plus ce qui nous motive. Le but final d’une communauté monastique n’est pas de former une équipe de bons copains ou même une famille harmonieuse. Il est d’avoir conscience de faire partie d’un Corps et de chercher ensemble le chemin qui mène à Dieu. 

D.G
* © D.G

Denyse dans 02- REGLE de SAINT BENOÎT ( commentaires) - Lu 120 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Contact

Par E-mail

.

Mes liens

Voici quelques sites de référence que je vous conseille vivement.

Mes liens