S'identifier


Sept maladies spirituelles

 SEPT MALADIES SPIRITUELLES

Entrer dans le dynamisme des mouvements intérieurs

 Catherine AUBIN

Ed. Salvator- Novalis, 2019
154 p.

                              

 Dominicaine, Catherine Aubin enseigne la théologie à Rome et à Montréal. Elle anime de nombreuses retraites.

 « Cet ouvrage se veut un court traité de jardinage intérieur pour apprendre à soigner, tailler ou arracher les mauvaises herbes qui empêcheraient les bonnes graines de pousser et croître. » (Introduction , p.7)

 Serions-nous malades ?

« Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais les malades. » (Luc 5,21)

 Pour les Pères de l’Eglise, les maladies les plus graves sont celles qui détournent de Dieu l’être humain. Nous ne faisons pas toujours bon usage des dons que Dieu a mis en nous . Nous agissons de façon insensée, désordonnée volontairement ou involontairement et nous perdons le sens véritable de notre vie.

L’auteur va distinguer sept maladies spirituelles , les repérer dans leurs caractéristiques, leurs manifestations. Elle dégagera ensuite des pistes qui peuvent nous aider à solutionner nos dérives pour aboutir à « une paisible et joyeuse libération. »

Sept têtes de chapitres :

-         De l’orgueil à l’humilité. De l’arrogance à l’intelligence.

-         La gourmandise ou gloutonnerie.

-         L’avarice et le sens de la vie.

-         La luxure : débauche ? Volupté et négation de l’autre ?

-         La colère « sainte, »froide » ou « rouge ».

-         La tristesse et son ambivalence.

-         L’acédie : une langueur lourde, un dégoût ennuyeux.

 L’auteur, fait souvent référence à l’Evangile et aux Pères, tout en prenant des exemples concrets . « Elle nous invite à discerner pour explorer plus distinctement les mouvements de l’Esprit Saint au quotidien. Et à se remettre en route. » (4ième de couverture)

 Un sujet souvent traité mais dans une approche un peu différente . On peut trouver dans la démarche proposée  et les pistes vers des solutions, de quoi améliorer sa vie chrétienne.

 Extraits.

 - «  Il nous faut accepter ce que nous sommes pour être transformés, et c’est le Christ qui nous guérit… Se reconnaître malade, voir clair, c’est s’humilier devant le Seigneur grâce à l’Esprit-saint, et non devant son ego. » (p.24)

- «  Les Pères de l’Eglise insistent et expliquent que la finalité de l’aumône n’est pas uniquement l’aide apportée aux pauvres, mais consiste surtout dans la transformation spirituelle de celui qui donne. » (p.78)

- «  A la douceur, les Pères associent souvent la patience… La patience fournit à l’âme l’énergie qu’il lui faut pour lutter et faire les efforts nécessaires à son progrès spirituel, et apporte la paix et la stabilité. » ( p.114)

Denyse dans 01- LIVRES - REVUES - Résumés, extraits... - Lu 1350 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Contact

Par E-mail

.

Mes liens

Voici quelques sites de référence que je vous conseille vivement.

Mes liens