S'identifier


La République, l'Eglise et l'Islam

 Une révolution française

Rachid BENZINE – Christian DELORME

Editions Bayard, 2016

189 p.

                         

 Voici un  livre relativement court qui aborde trois grands thèmes et c’est une prouesse de gérer aussi clairement ces sujets que l’actualité rend brûlants et sources de nombreuses et graves  polémiques. Rachid Benzine est islamologue et enseignant ,  Christian Delorme est prêtre catholique du diocèse de Lyon. Spécialistes tous deux de l’islam en particulier, les analyses qu’ils nous proposent sont le résultat d’un travail commun de vingt ans .

En près de cinquante ans, l’islam est devenu la deuxième religion de notre pays et associée à bien d’autres paramètres nouveaux, elle a contribué en effet  à une véritable « révolution française » qui nous touche dans notre quotidien , nous déconcerte et  nous incite à la réflexion et au discernement.

Pas à pas, grâce au talent des auteurs, nous comprenons mieux combien s’entrecroisent ces trois domaines, comment on peut expliquer les positions des uns et des autres d’une façon finalement assez logique y compris les ghettos des banlieues et les drames qui s’y déroulent.

 Rien de compliqué dans cette lecture mais au contraire un bel éclairage sur les enjeux de notre vie quotidienne d’aujourd’hui. Bilan fait,  vient le temps des questions (nombreuses !)  du comment vivre ensemble en paix et en harmonie dans le respect mutuel. C’est un objectif ambitieux mais qui doit être posé afin que s’amorcent une vraie prise en compte en particulier des populations en réelle souffrance.

Après la séparation de l’Eglise et de l’Etat au début du XX°siècle, vue comme une solution d’apaisement, après une orientation vers une laïcité radicale qui ne tient même plus compte de nos racines, s’ouvre peut-être à notre époque une nouvelle étape multiculturelle à condition que le respect de l’autre soit dans chaque camp une valeur primordiale.

« Cette pluralité des espaces nous apparaît comme un phénomène réjouissant…Seule la rencontre des gens, seule la circulation de la parole entre eux, permet de faire tomber les murs, les préjugés, les peurs, les mépris voire les haines. » (p.173)

 Extraits

- Ne pas vouloir ou ne pas savoir reconnaître cette réalité du poids colonial (ou du poids de l’esclavage) sur les relations « interethniques »…à l’intérieur de notre société, ne peut que conduire à plus de malentendus, plus de frustrations, plus de conflits. Pour soigner nos blessures ou nos maladies, il faut les diagnostiquer, les regarder en face. Or, nous sommes enfermés dans une culture néo-coloniale ou post-coloniale dont nous n’avons pas encore la volonté de sortir. (p.74)

- Il y a un contentieux colossal entre le monde arabe et les pays occidentaux qui n’a pas cessé de s’aggraver depuis un siècle. (p.80)

- L’idéologie de Daech est redoutable. Il s’agit d’un fascisme nouveau, qui s’exprime en particulier par le fait que ses dirigeants mettent en spectacle leurs crimes et qu’ils diffusent leur propagande avec une cruauté affichée, voulant effacer toute compassion, c’est-à-dire ce qui constitue le socle de l’identification à l’humanité. Une idéologie malheureusement attirante pour certains jeunes, qui peuvent trouver une jouissance à se sentir craints à défaut d’avoir pu (ou su) se faire aimer et respecter. (p.108)

- Connaître au moins un peu le contenu de ce que croient les uns ou les autres, et comprendre les rites et les obligations qui vont avec, sont de nos jours, des exigences vitales pour l’apprentissage et la réussite du « vivre ensemble ». (p.151)

 DG

Mise à jour : Lundi 28 Décembre 2020, 19:52
Denyse dans 06 - ISLAM - Lu 849 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Contact

Par E-mail

.