S'identifier


 Les paraboles de Jésus
 Un trésor à redécouvrir

 Jean-Pierre PREVOST

Ed. Bayard 2016
242 p.

                                       

 Pour qui (re)découvre l’Evangile, voici un livre initiatique simple, facile d’accès, intéressant pour tous et qui donne un excellent aperçu de ce que sont les paraboles.

La parabole est « récit, comparaison, signifiant autre chose que ce qu’elles racontent » tout en partant de la vie des hommes auxquels elle s’adresse.

L’auteur explore ainsi une vingtaine de paraboles : le semeur, le riche et Lazare, le trésor et la perle, l’enfant prodigue, le festin…

Chaque chapitre offre le texte de la parabole suivi de quelques questions qui d’emblée interpellent le lecteur dans sa vie. Puis vient l’explication progressive de la parabole : explication de mots, le contexte, les liens avec d’autres textes bibliques notamment dans l’Ancien Testament (ce qui est particulièrement intéressant), puis éclairage sur le sens plus ou moins caché du récit. Une méditation termine le chapitre.

On apprécie particulièrement les sous-titres, les encadrés, les nombreuses références qui donnent envie d’aller plus loin, plus profond.

Nous sommes tout à fait dans une démarche de « lectio divina » qui n’est pas explication de texte mais méditation devenant progressivement rencontre avec le Christ dans la mesure où on n’enferme pas la Parole mais où on laisse son cœur s’ouvrir à elle.

 Cette approche de l’Evangile à travers les paraboles est en conformité avec l’enseignement de Jésus à ses disciples et aux foules. Son message s’efforce d’être clair et accessible  à celui qui l’écoute. Notre Eglise aurait parfois besoin de s’en souvenir quand elle désire transmettre le message évangélique.

 Extrait : p.63-69

 S’enrichir : pour quoi ? pour qui ?

Luc 12,16-21

« Il y avait un homme riche dont la terre avait bien rapporté. Et il se demandait : « Que vais-je faire ? »…..

Question : A l’enseigne de quel trésor mon cœur loge-t-il ? …

Commentaire : La mise en situation est directe… La prospérité de l’homme est un fait accompli…Ce qui frappe dans cette parabole, c’est l’égocentrisme du personnage…

Dieu est nommé explicitement comme interlocuteur et qualifie l’homme riche d’insensé.

Une référence est faite à Qohéleth (Qo 2,24 ; 3,13 ; 5,17…) conscient de la futilité de certaines choses  , de la fugacité de la vie et constatant qu’  « il n’y a pour l’homme rien de bon sous le soleil  sinon boire, manger et se réjouir»

Cette nuit même on te redemandera ta vie, dit Dieu à l’homme riche.

Jésus pourrait inviter l’homme à partager ses richesses, mais ici il insiste plutôt sur le sens de la vie.

« Faites-vous un trésor inaltérable dans les cieux. Car où est votre trésor, là aussi sera votre cœur » (Lc 12,33-34)

      …. Cet homme sait-il ce qu’est vivre ?

           Sait-il ce qu’est souffrir ?

            Sait-il seulement ce qu’est aimer ?
DG

Mise à jour : Lundi 28 Décembre 2020, 19:56
Denyse dans 11 - ARCHIVES - Recensions LIVRES (avant 2016) - Lu 553 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Contact

Par E-mail

.